2 thoughts on “À quelques encablures de Nozières – Lacs de Haute Ardèche – Lac d’Issarlès

  1. très bel article, bien documenté, les paysage sont magnifiques mais il fait très froid aussi, à visiter l’été quand il fait bien chaud

  2. superbes cartes postales. Une petite rectification : le cratère est très jeune, les artistes de Chauvet-Pont d’Arc ont dû assister à sa naissance, comme à celle du Cherchemus, il y a environ 36.000 ans, et non un million d’années.

    Et, pour compléter le spectacle effroyable, ils ont vu ensuite les eaux du lac se soulever brutalement en un immense geyser créant un tsunami lacustre qui a dévalé vers la Loire par l’actuel débarcadère. La scène est représentée sur le panneau du Mégacéros, dans la grotte Chauvet. Serait-ce là l’origine de la légende ? Les dépôts laissés par l’événement ont été analysés l’an dernier, l’analyse confirme qu’un tel événement -rarissime- a bien eu lieu.

    Il y a un très grand nombre de « maars » de ce type en Haute-Loire, dans le Devès comme en Velay oriental et en Vivarais, notamment sur le Coiron. Les lacs de Saint-Front et de Saint-Martial, la plaine d’Echamps, à Borée, les Narces de Chaudeyrolles, en sont de beaux exemples, comme le lac du Bouchet ou la Vestide du Pal.

    Frédéric.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre Anti Robot *