RICHESSE PATRIMOINE NATUREL

Nozières possède une mosaïque de milieux qui abritent des espèces animales et végétales qui constituent sa biodiversité naturelle. Les milieux identifiés en bordure de la vallée du Doux et de ses affluents et du ruisseau de la Daronne sont couverts par un périmètre de protection de type Natura 2000.
Ils abritent 14 espèces d’intérêt communautaire, dont une prioritaire le papillon « Ecaille Chinée ».
Les pentes et versants, recouverts de landes et genêts constituent un habitat rare au niveau européen. Dans les gorges captant la chaleur vivent des coléoptères (insectes dont la première paire d’ailes forme la carapace) : le « Grand Capricorne » et le « Lucarne Cervolant » et des lépidoptères (papillons) : le « Damier de la Sucisse » et « l’Ecaille Chinée ».écaille chinée
Au fond des gorges, les forêts qui accompagnent le trajet des cours d’eau, en raison de la qualité de leur environnement, contiennent de nombreuses variétés animales, notamment une libellule : la « Cordulie à corps fin », des poissons : « Barbeau méridional, Blageon, Bouviere »… et un crustacé : « l’Ecrevisse à pieds blancs ».
Les affleurements rocheux et falaises accueillent une espèce rare, une chauve-souris, le « Petit Rinolphe ».petit_rhinolophe_ONF_200
Une orchidée, des rapaces protégés par la loi française peuvent également y être observés.
Le micro site de la haute vallée de La Daronne est couvert par le périmètre d’une Zone d’intérêt Ecologique Floristique et Faunistique (ZNIEFF). Il se caractérise par la présence de forêts homogènes, en particulier de hêtraies qui abritent des rapaces nocturnes : le « Hibou Grand-Duc » et diurnes : « le Circaëte Jean-Le-Blanc » et le « Faucon Pèlerin ». Une plante rare y est également signalée : la «Linaire de Pellissier».Linaria_peli (13)
Les pratiques humaines, en particulier l’agriculture et les choix de gestion de l’espace contribuent largement au maintien des habitats et des espèces. Aussi l’incontestable richesse de notre patrimoine naturel doit être préservée et valorisée par des actions ayant trait à l’agriculture, le tourisme, l’éducation et la pédagogie de l’environnement.
Gérard Vallon (sources: Anne Laure Meriau, CCN, 05/2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *