4 thoughts on “COP 21…

  1. Par exemple à Nozières, réduire la consommation électrique en réduisant le nombre de lampadaires et en changeant pour l’ occasion les ampoules haute-consommation par des lampes basse-consommation.
    Créer un groupe de travail ouvert à tous pour étudier l’ensemble des problèmes liés au réchauffement climatique dans notre commune et proposer des solutions pérennes pour chacun et chacune. Nozières étant en France et sur la planète TERRE, j’ose penser que ce genre de proposition peut rencontrer un écho favorable malgré qu’il soit émis par un étranger demeurant au village. Jean Claude Matthey

  2. super bonne idée !!!
    fais moi signe quand il y a plus de monde !!!
    Marita

  3. Finalement un accord à minima, sans reelles contraintes, ni sanctions. tout ce folklore, uniquement pour constater que tout le monde se sent concerné, mais que finalement tous les politiques sont impuissants devant les lobbies (ou complices…).
    Les solutions reelles sont ailleurs ; dans nos comportements individuels, et à travers des progrès législatifs comme, entre autres, autoriser voir contraindre les nouvelles constructions à produire et consommer l’énergie électrique renouvelable dont elles ont besoin, plutôt que d’obliger edf à la racheter à perte…
    Reste le problème immense des pays en voie de developpement, qui se voient imposer de telles normes, alors qu’ils ne sont que très peu responsables des problèmes auxquels ces memes normes sont censées répondre! Et il ne serait pas etonnant, pour les convaincre de prendre en consideration nos problèmes de riches, que soit mis en balance les investissements de nos multinationales énergivores (total, areva et d’autres…) dans ces memes pays. Le chien n’a pas fini de se mordre la queue!

  4. L’analyse de Thomas est juste,mais je suis convaincu de la nécessité d’agir localement pour aller vers une réponse globale de ce problème qui concerne tous les habitants de notre planète. c’est dans chaque village qu’il faut mettre en place des politiques nouvelles concernant les économies d’énergie et d’ encourager des comportements différents dans nos façons de consommer et de produire, De favoriser la création d’entreprises s’inscrivant dans une économie durable. Les outils pour le faire existent , Ils nous appartient de le faire comprendre à nos élus; et le cas échéant à l’imposer par une résistance active!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Filtre Anti Robot *