Un monument aux morts pacifiste

Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s’élèvent à 9,7 millions de morts pour les militaires et à 8,9 millions pour les civils.

A l’heure de la commémoration de l’armistice de 1918, après une “itinérance” dite “mémorielle” !!! Un village de 900 âmes situé dans la Loire mérite qu’on s’y attarde.

En 1922, son maire – conseiller général, Pierre Monot a fait ériger un monument aux morts particulier.

 

capture-decran-2016-11-12-a-08-34-21capture-decran-2016-11-12-a-08-34-32capture-decran-2016-11-12-a-08-34-44capture-decran-2016-11-12-a-08-34-54capture-decran-2016-11-12-a-08-35-03

2 thoughts on “Un monument aux morts pacifiste

  1. Pour un fois que l’on ne glorifie pas la guerre !! mais la paix, je me souviens trop de mon grand père qui était malade au fond de son lit et qui était revenu profondément changer de cette terrible guerre, il était né en 1893.

  2. Je souscris entièrement à ce qui est écrit sur ce monument. Nos poilus n’étaient pas des héros mais des hommes qui avaient le choix entre le poteau d’exécution et l’espoir de passer entre deux obus et ça pour la gloriole de quelques dirigeants. Mon grand-père n’a su éviter un obus et n’a jamais connu ses enfants.
    Peu connu: l’armistice de 1918 a affamé l’Allemagne, ce qui a fait le lit de Hitler et de la guerre de 39

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Filtre Anti Robot *