Nozières dans les années 1960 – bis

L’immeuble des « Boutons d’Or », le terrain de tennis et l’aire de jeux ne sont pas encore construits – à leur place: pré et jardin.

L’immeuble du « Chareyrou » non achevé et à son pied le grand jardin de Firmin Desbos.

La croix à son emplacement initial – à droite sur la photo: le four et le café, épicerie, boulangerie « Gauchier ».

Les villageois de mon âge se souviennent des parties de foot presque quotidiennes disputées sur la place du village (les buts étaient, d’un côté: le bassin, de l’autre: les arbres qui encadrent la croix).

De gauche à droite: café restaurant Riou (aujourd’hui Coste) – Hôtel café restaurant Desbos (aujourd’hui la mairie) – épicerie Garnier (actuelle épicerie) – garage René Desbos au rez de chaussée de l’actuel immeuble « le Chareyrou ».

A noter l’apparition des 4 cv Renault.

Les vaches de « Tatoi » s’abreuvent au bassin qui était alors surmonté d’un lampadaire.

Les vaches des 4 ou 5 fermes du village s’abreuvaient au bassin et Nozières était tristement célèbre et raillé dans les villages alentours à cause des déjections bovines qui parsemaient les rues… (on les voit sur la photo).

Nozières comptait alors 600 habitants …

 

Clic droit – afficher l’image puis zoom, permet d’agrandir les photos

Peut être reconnaitrez vous des gens qui figurent sur ces photos: merci de les noter en commentaires

 

Collection de cartes postales de Gérard Mandon

Mise en page Gérard Vallon

 

Nozières des années 60

 

 

One thought on “Nozières dans les années 1960 – bis

  1. Bonjour à tous!
    Très belles photos de ce petit village qui comptait plus d’habitants qu’aujourd’hui!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre Anti Robot *