“Urgences” – Hôpital de Valence

Nouvelle journée d’action ce samedi 11 mai 2019 avec rassemblement devant l’établissement.

Urgences: URGENCE

Montez le son !

Depuis ce mercredi 27 mars, les employés du service des urgences du centre hospitalier de Valence sont en grève illimitée: une mobilisation qui fait suite à l’annonce de la suppression d’une cinquantaine de postes et de trente lits.

 

Gérard Vallon

3 thoughts on ““Urgences” – Hôpital de Valence

  1. nous avons déjà un désert médical, pour avoir un rendez vous chez un médecin il faut des fois trois semaines, je ne vous dis pas pour les hospitalisations ou opérations qui sont normalement programmées, mais repoussées à cause d’urgence vitale. On est à la limite de la maltraitance des malades, peut être faudrait il porter plainte contre l’état pour non assistance à personne en danger

  2. Le “boss” a dit qu’on ne fermerait pas les hôpitaux: encore un élément de langage relayé par les chiens de garde des médias, mais on ferme à tour de bras des maternités et on laisse pourrir des services tels les urgences. On ne ferme soit disant plus des écoles mais on supprime des classes et si cette classe est unique… ?
    Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la peste…

  3. le 17 juillet 2019

    Des douleurs insupportables dans la poitrine, des douleurs ignobles qui m’ont fait hurler de mal.

    Je n’avais jamais connu cela.

    Marielle était au travail …en Lozère, Manon en vacances…en Lozère, Clément en stage en Bavière.

    J’ai appelé au secours mon voisin qui a tenté de joindre outre mon médecin, avec qui j’avais rendez vous en fin d’après midi

    mais qui l’a informé ne pouvoir se déplacer, puis les pompiers qui ont dit ne pas être concernés, puis le samu.

    Les négociations avec le régulateur commencent : mon malheureux voisin ne peut guère que répercuter mes gémissements auprès du

    “régulateur à 2 de tension” qui ne veut surtout pas se mouiller mais qui cherche tous les moyens pour se défiler

    afin de ne pas être mis en cause au cas ou une merde surviendrait.

    il fait partie de la grande tribu des “pas nous pas nous pas savoir”.

    Après un quart d’heure de ces palabres inutiles, sa suffisance régulatrice consent à envoyer une ambulance :

    l’heure du déjeuner ayant sonné!!

    Valence La Roche de Glun 1/2 heure de trajet pour un équipage, d’une entreprise privée délégataire des services du SAMU,

    visiblement interrompu dans ses agapes vespérales.

    La Roche de Glun Valence 1/2 heure, sirène hurlante.

    Un truc bizarre tordu de douleur est abandonné à l’entrée, euh non, dans le sas des urgences de l’hopital de Valence vers 13h.

    (en cas d’hémorragie faites appeler directement ROBLOT car vous n’avez aucune chance de survie compte tenu des délais)

    Peu avant 14h le médecin urgentiste, en grève, (mais il bosse quand même) m’ausculte, diagnostique la gravelle dans l’urêtre et m’explique que je vais

    devoir boire des litres d’eau pour dissoudre les pierres le tout en 30 secondes montre en main!!! Il court déjà vers d’autres souffrances en

    dictant ses instructions!… Adieux Irancy, adieux Gy, adieux Picpoul…..

    Une piqûre de morphine plus tard et, un somme de près de deux heures sur un chariot dans un couloir si bruyant que personne “ne croyait

    que je pourrais y dormir” mais l’épuisement a dépassé tous les inconvénients.

    Départ pour le scanner. Après avoir attendu le verdict d’imagerie médicale, pendant deux heures, celui-ci m’est apporté par le médecin urgentiste

    qui m’explique que je suis un mec bizarre : lors de son diagnostique il était sur que la douleur était causée par des pierres dans l’urêtre

    mais dans sa course de patient en patient, de douleurs en catastrophes, ou il ne peut consacrer que quelques secondes à chacun il a trouvé le

    moyen de douter, de remettre en cause ses certitudes d’ou le scanner imprévu ; pour conclure : des pierres oui!!! mais dans la vésicule biliaire :

    hospitalisation immédiate.

    Chapeau bas et merci à vous Monsieur l’urgentiste

    quant à vous, amis, portez vous forts et buvez frais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre Anti Robot *