LES JEUDIS À LA FERME CHAPITRE N° 7…

LES JEUDIS à LA FERME  9 JUILLET – 20 AOÛT 2015

CHAPITRE 7

N° 1 : ” MOULIN DE MALFRAGNER ” à PLOYES – LABATIE d ’Andaure

… et au fond coule une rivière … « le Doux »…

Au fond d’une vallée profonde typiquement Ardéchoise se trouve un site remarquable où tournait jadis le Moulin « de Malfragner » …

 

Capture d’écran 2015-08-24 à 07.33.59

 

 

 

 

 

 

Construit de 1738 à 1757 , transformé, agrandi et adapté au fil du temps et des évolutions technologiques, il appartenait au début au Seigneur de Labatie, Rochebloine, et Paillaret ( Pailharès), vassal de l’évêque du PUY…

Capture d’écran 2015-08-24 à 08.26.48

 

 

 

 

 

Ce moulin activé par une roue à augets, mue par l’eau d’un canal de dérivation de 500 m, détournant l’eau de la rivière, produisait jusqu’en 1960 des farines de céréales, de l’huile de noix, et de l’huile de colza dite « huile de choux ».

La roue en fer, et à augets, exposée devant le moulin a fonctionné pendant les 50 dernières années d’activité.

La béalière d’origine, alimente maintenant l’installation de pisciculture, et les parcours de pêche…

Alain Jouvet tombé amoureux du site, achète en 1993 le moulin à la famille PLOYES, dont le quartier a pris le nom, et crée en 2007 cette exploitation de pisciculture …

Capture d’écran 2015-08-23 à 16.22.46

 

 

 

 

Alain et sa fille Claire-Lise qui participe à l’accueil occasionnellement …

Après bien des péripéties et tracasseries administratives concernant les risques d’innondation, la gestion de l’eau de la rivière, les questions de sécurité diverses, Alain Jouvet a pu réaliser, moyennant un investissement important, les 9 bassins d’élevage en béton de 12 m par 2 et de 1 m de profondeur, et organiser les prise et rejet d’eau dans la rivière…

Le site original a été agrandi d’étangs, de plans d’eau, et parcours de pêche dans lesquels les truites s’ébattent et se nourrissent naturellement après l’élevage.

Capture d’écran 2015-08-24 à 07.46.57

 

De même vivent ici, en harmonie dans ce paysage aquatique, des loutres et des hérons, trop heureux de trouver sur place un garde-manger formidable ! ainsi que des castors, ayant bâti leur hutte depuis quelques années …

3 bassins de décantation de 40 m, récupèrent les effluents et permettent de rendre à la rivière une eau propre et pure, après digestion par la micro-faune aquatique et la vie bactérienne .

Les truites étant des poissons carnassiers, n’assimilent pas les sucres et les amidons, elles sont donc nourries d’aliments spécifiques, originaires d’Amérique du Sud, composés de farines de poissons pour 60 %, d’huile de poissons pour 12 %, et de protéines végétales, gluten de blé, maïs, soja, condiments minéraux pour 28% , agrémentées de pigments de crustacés  « Astaxanthène » .

Ces aliments proviennent du Néerlandais Coppens.

Des truites de 2 à 3kg sont élevées pour leur chair, les filets sont transformés par Estelle (sa fille) en « rillettes » , terme générique n’exprimant pas que ce sont exclusivement les parties nobles de la truite qui sont cuisinées.

Les produits de la pisciculture sont vendus sur place, sur les marchés, dans les commerces locaux, et chez quelques restaurateurs.

Ancien travailleur social dans la Sarthe, pour l’Arche en France, communauté créée en 1964 par Jean Vanier, ancien éleveur de chèvres en recherche d’activité novatrice, Alain Jouvet a développé ce projet de pisciculture et de pêche-loisir permettant à tout un chacun, non titulaire de permis, de pêcher.

Sont élevées ici des truites « Arc-en-ciel » d’origine Américaine, assez faciles et des truites « Fario » d’origine Européenne plus difficiles à capturer.

Capture d’écran 2015-08-23 à 16.16.05

 

 

 

 

 

Pour les « Jeudis à la Ferme » la famille Jouvet se mobilise pour la visite de la pisciculture à 10 h et pour accueillir de 15 à 25 personnes pouvant pêcher et se régaler de leur prise de 250 grammes environ, pesée, vidée, préparée et cuisinée sur place …

«  Retrouvez dans votre assiette la truite que vous aurez péché » …

Capture d’écran 2015-08-24 à 07.56.48

 

 

 

 

 

Le « calabert » construit en famille, et de nombreux espaces ombragés accueillent les pique-niqueurs dans un cadre de verdure bucolique et serein …

Capture d’écran 2015-08-23 à 16.10.39

 

 

 

 

 

50 % des visiteurs sont Ardéchois , 33 % viennent des départements voisins et 17 % de plus loin … cette petite pisciculture, une des plus petite de France produisant 5  tonnes de truites annuellement a donc un rayonnement important pour la région et représente une exploitation à valorisation touristique alliant économie, écologie et loisir …

La famille a encore de grands projets comme celui de restaurer l’intérieur du bâtiment du moulin et d’en faire un éco-musée ouvert à la visite.

 

Bernard Vauchelle

 

MOULIN DE MALFRAGNER                                                                                            

Florence et Alain Jouvet                                                                                                      

PLOYE – 07570 – LABATIE D’ANDAURE

Réservation : 04 75 06 65 34

http://www.moulindemalfragner.fr/Accueil.html

 

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Filtre Anti Robot *